lundi 17 décembre 2018

Conte du lundi # 134

Pour voir le texte de chacun d'après l'image ci-dessous, clic sur  Lakévio

Andrew Wyeth - snowy morning
Andrew Wyeth - Snow morning

Qui a envie de passer Noël sur une île déserte ou au bout du monde ?
Oui, non, peut-être ?... Pourquoi ?


Mon texte :

Emilie et Paul en eurent soudain assez de ces fêtes.
Qui a dit qu'il fallait s'y investir autant ? 
Respecter les traditions était devenu dépenser un fric fou, se prendre la tête, vouloir faire mieux que les autres...
Ils réfléchirent aux fondamentaux.
De quoi avaient-ils vraiment envie ? 
Ils n'étaient pas toujours d'accord sur les petites choses du quotidien mais avaient appris, au fil des ans, à faire des compromis afin que chacun y trouve son compte. Sauf que là, pour Noël, surtout avec l'arrivée de petits-enfants, ils s'étaient laissés entraîner les années passées dans une surenchère qui soudain leur parut d'une démesure extraordinaire absurde, et cela chacun le ressenti dès la fin de l'été. 
En juillet, ils avaient accueilli avec grand plaisir leurs trois petits-enfants, avaient partagé avec eux des moments chaleureux. Puis, le dernier des vacances, lorsque les parents vinrent chercher leurs enfants, on abordait déjà la fête de Noël !!!
Eh bien, cette année, tout allait changer.
Et cela grâce à Simon qu'ils avaient connu lors de ce voyage organisé par le Conseil départemental. 
Simon allait être à la retraite et c'est la première fois qu'il s'offrait une grande sortie.
Simon est gardien de phare.
Avant de se quitter, il invita Emilie et Paul à venir le voir dans son phare avant qu'il ne prenne sa retraite. Il expliqua qu'il y avait de quoi accueillir une bonne douzaine de personnes et voilà comment l'idée leur était venue : on allait fêter Noël au milieu de la mer.
Il y aura un sapin, mais pas une montagne de cadeaux.
Il y aura un bon repas avec des produits locaux.
Il y aura l'émerveillement d'être tout en haut, voir la côte au loin, entendre le mugissement des vagues, sentir l'air iodé... un dépaysement total.
Emilie et Simon ont bien prévenu leurs enfants : vous venez les mains vides et vous verrez que nous allons tous nous échanger des cadeaux merveilleux.
Depuis ce mémorable Noël loin de la civilisation, dans un cadre atypique, chacun repensa sa vie autrement car ils avaient tutoyé le vrai bonheur !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.