samedi 7 mai 2016

LES PLUMES # 52

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Pour découvrir le texte des participants
 clic chez Asphodèle.


Les mots :
Bleu, cauchemar, vertige, avion, tremblement, sursauter, vulnérable, coller, ventre, eau, téméraire, inspirer,  bouleverser.
Les trois titres de livre à insérer dans le texte (nom de l’auteur entre parenthèses, pour information…)
L’adieu aux lisières (de Guy Goffette) (poésie)
L’étoile d’argent (Jeannette Walls) (roman) (c’est ma lecture en cours)
La femme en vert (d’Arnaldur Indridaso,) (policier).

Mon texte :
Il aime marcher. Marcher est son occupation favorite,sa nécessité, sa drogue.
Un jour, pris d'un soudain vertige, il tombe. Sa cheville brûle de douleur. Il reste assis jusqu'à ce qu'un randonneur passe et appelle les secours. Verdict : 3 semaines d'immobilisation !
Jamais il ne s'était senti aussi vulnérable. C'est l'adieu aux lisières, aux forêts, aux chemins.
Cet accident va bouleverser sa vie. Sa femme tente de le réconforter, lui faire prendre patience. 
Elle s'inquiète de ce léger tremblement que la jambe valide ne peut maîtriser. 
- "Ma jambe veut marcher, explique-t-il, mais elle ne peut pas fonctionner seule."
Chaque nuit, des cauchemars le tirent du sommeil. 
Elle aussi se réveille en sursautant, lui apporte un verre d'eau. Elle le voit en proie à des démons, la peur lui colle au ventre. Il lui raconte ce rêve où un avion percute l'étoile d'argent, alors le ciel bleu s'obscurcit violemment et la végétation, faute de lumière, se consume, toute vie disparaît, lui seul survit dans un monde dévasté. 
Sa femme lui demande comment il parvient à survivre. Il ne sait pas. Pas plus téméraire qu'un autre, il est toutefois toujours vivant. Il n'ose pas lui avouer qu'il y a cette femme en vert qui vient le chercher. Il ne la connaît pas mais dès qu'il l'a aperçu, il a compris le sentiment qu'elle lui inspire.
Peu à peu, il retrouve le sommeil, le sourire et la confiance en soi. Les séances de kiné lui redonnent confiance. 
La forêt lui manque, il ne voudrait pas manquer sa saison préférée.
La forêt lui manque, il aimerait retrouver ces odeurs suaves, le chant des oiseaux, le sifflement du vent, le craquement des feuilles sous ses pas, cette communion à une nature sauvage et apaisante.
La forêt lui manque mais il sait qu'il ne va pas tarder à la retrouver.

14 commentaires:

  1. ouf, ça finit bien!
    (j'avais peur au début que ces symptômes mèneraient vers le drame)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère quand ça finit bien !
      A bientôt Adrienne

      Supprimer
  2. Voilà un texte en parfaite adéquation avec ton blog (et son nom) ! Mais cette femme en vert entraperçue dans le rêve ...hum hum...la retrouvera-t-l dans la forêt quand il pourra à nouveau cavaler ? :D

    RépondreSupprimer
  3. valentyne07 mai, 2016

    une femme en vert ? une nymphe, une vouivre ou une martienne?
    ;-)
    Bon weekend ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute la réponse à ce mystère dans un prochain texte !

      Supprimer
  4. Les kinés font des miracles...et vous ôtent douleurs... et cauchemars ! :-)

    RépondreSupprimer
  5. Et va t-il y avoir une suite à cette belle histoire? Va t-il essayer de retrouver cette femme en vert, sa sylphide?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien en faire une suite...

      Supprimer
  6. ah ! Heureusement ! Ces hommes s'inquiètent de peu ! Une cheville cassée et alors ? Ça se répare et il pourra à nouveau galoper dans la forêt et sa femme pourra respirer deux minutes ! Ah ces hommes ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, hihihi... bonne analyse de la situation !

      Supprimer
  7. Une femme mystérieuse qui vient le chercher dans ses rêves...une hécube ?
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la la ! il a fallu que j'aille réviser qui était Hécube... mais comme j'ai une insomnie, j'avais le temps !

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.