dimanche 24 juin 2018

Résolution(s) de la semaine # semaine 25

- Tenir les diverses rubriques commencées avec enthousiasme le 1er janvier

- Me tenir à LA résolution de mon grand-père maternel : lire chaque jour un mot dans le dictionnaire.

Mots de la semaine :
Jour 1 : astronaute (n.) personne qui se déplace dans un véhicule spatial hors de l'atmosphère terrestre. Ne pas confondre avec astronome : personne qui s'occupe d'astronomie.
Jour 2 : atermoyer (v. intr.) différer de délai en délai, chercher à gagner du temps par des faux-fuyants, tergiverser.
Jour 3 : atoll (n.m.) île en forme d'anneau entourant une lagune.
Jour 4 : atone (adj) Qui manque de tonicité (intestin atone). Qui manque de vie, de vigueur, de vitalité, d'énergie (un être atone). Qui n'est pas accentué (voyelle, syllabe atone) contraire de tonique.
Jour 5 : atours (n.m.pl.) Tout ce qui sert à la parure des femmes.
Jour 6 : atrabilaire (adj. et n.) Coléreux, bilieux.
Jour 7 : attentisme (n.m.) attitude politique consistant à attendre que les événements s'annoncent pour prendre une décision. Attentiste (adj. et n.) politique attentiste.

- Choisir chaque semaine une ou des idées dans les bouquins suivants : "invitation à la lenteur", "l'art de la simplicité", "Mon coach bien-être", "cahier d'exercices pour aller à l'essentiel"... et dans des revues "Kaizen", "Flow", "Calme", "Respire", "Happinez"...
Y réfléchir, en appliquer certaines.


Cueillette de cette semaine :

A retrouver dans http://www.laslowlife.fr/


Déguster un thé
Plutôt que de plonger à la va-vite un sachet au hasard dans un gobelet plastique, on met plus de poésie autour de ce rituel. On choisit un joli mug et une variété de thé qu’on apprécie tout particulièrement, on laisse infuser le temps nécessaire et on le déguste gorgée après gorgée en laissant ses arômes se diffuser au creux de notre palais.
Peler des légumes avec amour
Pommes de terre et carottes n’auront plus à subir le vif assaut de nos économes. Dorénavant on épluche ses légumes avec tendresse, une caresse après l’autre. On prend le temps d’apprécier ce geste, de sentir la texture du légume dans sa main, son parfum…
Marcher lentement
Il n’est pas rare de se rendre compte que l’on marche à vive allure. Ce rythme rapide est parfois justifié lorsqu'on a pris du retard pour honorer un rendez-vous mais il peut devenir coutumier. Au quotidien, on prend le temps de marcher tranquillement, en décomposant ses pas, en appréciant cette capacité à se mouvoir, en ajustant son dos bien droit et en trouvant son propre rythme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.