lundi 6 août 2018

365 gestes pour sauver la planète # 67

Le coton biologique

La culture du coton exige beaucoup d'eau. Ainsi, au Kazakhstan, la mer d'Aral a perdu 75% de son volume. Cette mer est victime d'une politique agricole désastreuse car, dans les années 60, les deux grands fleuves qui l'alimentaient ont été en partie détournés pour irriguer les champs de coton.
Il y a pourtant d'autres moyens de cultiver le coton sans autant de ravages. En achetant de préférence des textiles en coton biologique, on peut y contribuer un peu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.