dimanche 5 juin 2016

Une image, une histoire chez Lakevio

Pour voir le texte de chacun, clic sur  Lakévio 


Palmer Pauline - Girl with flowers

Pauline Palmer



Mon texte :

Elle n'aimerait pas revoir cette toile.
Cela lui rappellerait quelques journées de "punition".
Elle, une enfant délurée, casse-cou, garçon manqué. 
Les adjectifs ne manquaient pas dans la bouche de sa mère.
Si elle avait eu le choix, elle aurait fait couper ses cheveux si difficiles à démêler, si longs à tresser. 
Elle détestait ces rubans blancs comme elle détestait cette robe.
Le tissu rigide la grattait. Son corps flottait dans la coupe grossière et le foulard noir était le comble du mauvais goût.
"Tiens-toi droite" rugissait  la mère.
Sa mère faisait tout à la maison : le jardin, la cuisine, coudre les vêtements, peindre.
Emilie est la seule fille de la fratrie. Sa chevelure émerveille les autres enfants, tandis que ses frères aiment à tirer ses nattes.
Ses yeux lavande ont un regard franc et direct.
"Tiens-toi droite et redresse le bouquet"
Le bouquet pèse lourd. Emilie n'affectionne que les graciles fleurs des champs où elle aime courir tout son saoul. 
Elle s'est toujours sentie incomprise et là encore plus que d'habitude.
Ce portrait signé de sa mère la représente telle que sa mère aimerait qu'elle soit.
Emilie a pris une décision : elle seule décidera de son destin. Dès qu'elle sera majeure, elle quittera la maison et vivra à sa guise. Avec son joli minois, elle s'en sortira certainement.
"Tiens-toi droite et souris"
Emilie sourira à la vie, en toute liberté. Elle ne sera jamais celle qu'on attend qu'elle soit, elle sera telle qu'elle est vraiment. 

8 commentaires:

  1. Cette petite a du caractère et de la détermination ; on lui fait confiance : elle saura s'affranchir de toutes contraintes et prendra son destin en main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on peut lui faire confiance !

      Supprimer
  2. Bravo Eva ! les petites filles contraintes à être modèles quelle tristesse... il doit y en avoir de moins en moins, heureusement. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Praline. Les principes d'éducation ont évolué, et les travaux de Françoise Dolto ont été essentiels (à mon avis).

      Supprimer
  3. Ce n'est pas toujours facile d'être celle que l'on est vraiment, mais Emilie y arrivera sans problème et c'est bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut de la détermination, et je vois cette Emilie bien armée!

      Supprimer
  4. Elle a déjà un "sacré" caractère et on lui souhaite de devenir vraiment plus tard celle qu'elle est vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'on souhaite à ses propres enfants n'est-ce pas ! Gros bisous Colette

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.