lundi 20 juin 2016

Défi 365 jours d’écriture # 172

essais2
défi proposé par le blog de girlkissedbyfire

Sujet du 20 Juin :

mot-sans-traduction-25

Le mot tsundoku est japonais, il signifie accumuler des livres, livres qui s'entassent sans qu'on les lise !

Mon texte :

Chez nous, les tsundoku (faut-il un S pour le pluriel ?) ça nous connaît !
On adore lire. 
Nous sommes 4 à la maison, dont 3 dévoreurs de livres.
Outre les bouquins empruntés à la médiathèque, il y a ceux qu'on s'échange avec des amis, ceux qu'on ramène de vide-greniers, et des tout neufs venant de braderies, d'échappées au pilon (et là on le paye 10 fois moins que leur prix). Sur les piles s'ajoutent ceux qu'on a ressortis d'une bibliothèque pour les relire -ou juste un passage- et qu'on ne range pas de suite...
J'aime cette pagaille organisée !

6 commentaires:

  1. Comme toi, beaucoup de livres par ici, je les dévore et il ne passe pas un jour sans que je passe un moment de lecture.
    En revanche, je crois avoir lu la majorité d'entre eux, certains attendent dans un endroit "à lire".
    Une bonne nourriture pour l'esprit et j'aime cette odeur et le toucher du papier.
    Bises et bonne journée Eva

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, pas un jour sans lecture ! Bonne soirée, bisous

      Supprimer
  2. idem, sinon on a peur du vide, de manquer de livres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La peur du vide, oui sans doute...

      Supprimer
  3. Point de tsondoku à la maison car depuis longtemps (et à force de déménager) je ne lis pratiquement que des livres venant de la médiathèque !
    Quelques uns me sont prêtés, et attendent leur tour.
    Pourtant, j'aime voir beaucoup de livres, mais je garde assez de choses je pense ...
    ET toi, tu dois bientôt déménager je crois ... combien de cartons de livres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je donne, vende des livres, y'en a trop !

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.