lundi 20 juillet 2015

Atelier d'Ecriture chez Bric à Book # 184

une-photo-quelques-mots1

Découvrez les productions de tous les participants en cliquant sur
http://www.bricabook.fr/


ketchup
 photo de Julien Ribot !



Le voyage serait long, des pauses  nécessaires. Pour notre premier arrêt, nous n'eûmes pas vraiment le choix, mais l'établissement su nous charmer. 
A notre arrivée, il était vide. Un silence impressionnant y régnait. La dame qui œuvrait au bar nous invita à nous installer. Des feutres posés sous les pieds de chaises, c'est une bonne idée, nous n'entendîment qu'un gentil petit chuintement et j'appréciais également la propreté des tables ainsi que les bouquets de fleurs fraîches.
La dame nous proposa de consulter le menu. Il était joliment présenté et la description des plats nous fit de suite saliver. 
Je relus plusieurs fois le menu car je ne comprenais pas la présence du ketchup.
La dame entendit nos chuchotements car elle nous annonça que ce restaurant était très fréquenté par des touristes étrangers qui offraient régulièrement un souvenir de leur pays.
"Chacun ses goûts" ajouta-t-elle avec une moue dubitative.

15 commentaires:

  1. Ha l'indécrottable ketchup... Je l'ai viré de mon frigo il y a fort longtemps. bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je l'ai toujours boycotté ! Bisous Cathie

      Supprimer
  2. hé oui, c'est le ketchup qui attire notre attention et nous fait prendre parti pour ou contre :-)
    (chez moi aussi c'est contre, tiens donc comme c'est bizarre ;-))

    RépondreSupprimer
  3. Point de ketchup chez nous non plus ...
    L'histoire aurait pu se dérouler dans un autre pays ... et il aurait été à sa place !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais justement, j'ai voulu parler surtout de ce ketchup car je trouve que ça casse le charme parfois/souvent

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Très joli texte !
    C'est vrai que le ketchup attire tout de suite l'oeil et casse le charme du restaurent.
    Bisous,
    Clara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je ne suis donc pas une vilaine maman qui prive ses enfants de certaines nourritures... Bisous

      Supprimer
  6. C'est vrai que le rouge du ketchup crève l'écran. C'est plutôt bien vu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Oui, moi j'ai de suite vu ce flacon sur chaque table !

      Supprimer
  7. Ah oui, les Américains mettent du Ketchup sur absolument tout...enfin presque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît... Bravo pour ton texte qui m'a beaucoup touchée. A bientôt

      Supprimer
  8. Oh zut, quelle violence envers le ketchup ! :P

    Sinon te serait-il possible d'insérer un lien vers mon blog, à l'instar de la photo. Je te remercie. (Comme j'en mets un vers le tiens, le principe de l'atelier est avant tout le partage.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, excuse, je n'avais pas mis "l'entête" du billet, voilà qui est réparé.
      A lundi

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.