dimanche 16 novembre 2014

Atelier d’écriture : une photo quelques mots (142è)

une-photo-quelques-mots1

Clic sur
http://www.bricabook.fr/
pour tout savoir

© Kot
© Kot

Quel ne fut mon étonnement de grimper dans un "vieux" train pour mon dernier voyage, je ne pensais pas qu'il en existait encore des comme ça !
Cela me rappela lorsque je partais en vacances chez mes grands-parents. 
Ma grand-mère venait me chercher car le voyage durait quelques heures et il y avait deux changements de train ; ça nous prenait la journée ! 
Les trains étaient toujours bondés, mais elle nous prenait des places réservées.
Le skaï des banquettes collait désagréablement à mes cuisses.
Les wagons non climatisés ne sentaient pas très bon et les odeurs variaient au fil de la journée.
Il y avait toujours quelqu'un qui, une fois le train parti, abaissait la vitre et un vacarme assourdissant nous obligeait à élever la voix pour parler, mais nous avions un peu d'air frais.
Je me souviens des photos en noir et blanc strictement encadrés et nous faisant voyager aux quatre coins de la France.
Et du reflet des vitres.
Et du sifflement lorsque nous croisions un autre train. J'avais peur qu'il nous rentre dedans.
Je me souviens comme les gens avaient peur du contrôleur et du cliquetis de son poinçon. En entrant dans le wagon, il soulevait sa casquette et annonçait plus ou moins aimablement "Messieurs-dames, contrôle des billets" et chacun retenait son souffle.
Son départ était salué par un soupir de soulagement général.
Je n'ai jamais compris pourquoi. 
Ma grand-mère m'expliquait "la peur du gendarme"...
Mais aujourd'hui, un élément m'a ramené toutefois à la réalité ; dans le couloir, sur une des places non numérotées se tenait une jeune fille avec son téléphone portable à la main, les écouteurs pendant des oreilles. 
On était bien en 2014.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.