lundi 28 novembre 2016

Une image, une histoire chez Lakevio

Pour voir le texte de chacun, clic sur  Lakévio 

john mckenzie_photo2



(suite des épisodes précédents)

En sortant de chez Florence, le Commissaire fut frappé par l'aspect du quartier auquel il n'avait pas prêté attention en y arrivant tant il était pressé. Il commençait à être tard et il congédia son adjoint ; ils se retrouveraient demain vers 10h pour aller interroger les deux autres jeunes femmes.
Florence vivait dans un étrange appartement situé au-dessus de l'ancienne épicerie. Son voisin de 2ème avait péri dans un incendie mystérieux, le logement avait nettoyé mais pas vraiment rénové. Cela l'arrangeait de ne pas avoir "quelqu'un au-dessus de sa tête". Au fil de la discussion, il s'avéra que Florence était la seule habitante de l'immeuble.
Inexorablement, ce quartier se dépeuplait. Les boutiques avaient fermées les unes après les autres. On aurait dit un coin pestiféré, que tout le monde évitait. 
Mais quel intérêt y aurait-il à venir ici ? Disparition de magasins, des logements mal entretenus, pas de places de parking. 
Ce n'est pas ici que le Commissaire trouverait d'autres personnes à interroger. Inutile de s'attarder !

8 commentaires:

  1. Toujours aussi ravie d'être incluse dans le passionnant feuilleton !
    Merci Eva.

    RépondreSupprimer
  2. Et pourtant, il apprendrait des choses, une solitaire passe son temps à regarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il n'y a rien eu à tirer de cette Florence... Mon pauvre Commissaire patauge jusqu'au moment où il tombera enfin sur un indice inespéré !

      Supprimer
  3. il n'est pas assez curieux. Des volets fermés, ça ne veut rien dire, si j'étais lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est plus rusé qu'il n'y paraît, tu verras...

      Supprimer
  4. Quelle course effrénée pour cet homme, courant, semaine après semaine, d'un point à l'autre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, la vie d'un enquêteur !

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.