lundi 25 avril 2016

Atelier d’écriture chez Bric à Book # 218 - Une photo/Quelques mots



© Julien Ribot


Mon texte :
Il la regarde s'éloigner, transie sous son parapluie.
La place a retrouvé son calme après le passage du camion poubelle.
Ses pas claquent sur le pavé luisant, transperçant le silence. 
Le crachin de ce petit matin maussade chuinte tristement.
La ville commence à s'éveiller ; lui n'a pas dormi de la nuit.
Il attend que les réverbères s'éteignent, et que la mélancolie le quitte.
Assis sur un des bancs, l'imperméable dégoulinant, il grelotte lui aussi.
Ils ont marché longtemps sous la pluie. Ils ont parlé, sans se regarder.
Ils ont pris la décision d'en finir. 
Ils vont continuer, chacun de son côté, c'est la meilleure solution.
Ses pas claquent sur le pavé luisant, martelant leurs derniers mots.
L'averse cessera bien un jour, le soleil écartera les nuages
comme d'autres bras un jour s'ouvriront pour lui, rien que pour lui.

20 commentaires:

  1. Tu as le chic pour trouver la bonne histoire par rapport aux photos ... chapeau !

    RépondreSupprimer
  2. Une histoire de séparation, puis une renaissance. Un espoir dans le froid et la pluie. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup, vraiment beaucoup, la résonnance de chaque mot, comme ses pas qui claquent. Il y a comme une mélancolie particulièrement élégante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! merci Sabine, je rougis !

      Supprimer
  4. Ces pavés sous la pluie et la nuit nous incitent à la mélancolie. Un texte simple mais juste sur une histoire qui se finit.

    RépondreSupprimer
  5. Un joli texte pour la conclusion d'une histoire qui ouvre le chemin à d'autres possibles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J'aime laisser imaginer la suite...

      Supprimer
  6. Très beau à lire. Joli poème plein de spleen et d'émotion.

    RépondreSupprimer
  7. Oh, oui, effectivement, la photo est très mélancolique ... joli texte sans pathos aucun.

    RépondreSupprimer
  8. Benedicte D.05 mai, 2016

    Je trouve l'accord parfait entre la photo ,poétique, mélancolique et belle et ce que tu as choisi de nous raconter....Bruges ne réussit pas à nos amoureux !....

    RépondreSupprimer
  9. j'aime la description de cette séparation vite liée à une renaissance prochaine pour lui ;) Très joli poème ! merci ! Nady

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.