dimanche 28 février 2016

Une image, une histoire chez Lakevio

 Pour voir le texte de chacun, clic sur  Lakévio 

 Au début, j'ai cru qu'on allait devoir écrire sur ce dessin.
Comme il me plaisait, je l'ai fait en plus du bon dessin !

Enjolras
 Delphin Enjolras

Mon texte :
Un orage éclata dans l'après-midi, il fallu allumer la lampe. Adélaïde avait délaissé son ouvrage pour lire la gazette reçue la veille. Elle s'attarda longuement sur un nouveau modèle de robe de soirée. La robe ne semblait pas trop compliquée à confectionner. La couleur du dessin ne lui plaisait pas, elle imaginait un autre imprimé qu'elle décrivait à sa cousine qui l'écoutait patiemment tout en continuant à broder. Adélaïde est une jeune fille coquette, trop peut-être au goût de ses parents. Ces derniers ne doutent pas qu'elle trouvera sans peine un bon parti pour sa vie d'adulte. Elle est jolie comme un cœur, d'un tempérament joyeux et pas trop capricieux. Mais il lui reste encore beaucoup à apprendre et surtout son trousseau à terminer !


Et voici la bonne image :

Freedendeld Robin portrait-of-kathy
Rédaction ouverte sur une toile de Robin Freedenfeld 


Mon texte :

Pendant que son époux et leur fils sont au Salon de l'Agriculture, elle est à la ferme, seule, épuisée par les jours précédant leur départ. Elle s'est offert une sieste qui fut trop longue à son goût. Elle tente de sortir de cet état léthargique en sirotant un café serré. 
Ensuite, il lui faudra quitter le douillet peignoir qu'elle a eu à Noël et revêtir le bleu de travail. 
L'hiver est si doux qu'ils peuvent mettre leurs bêtes dans les prés.
L'hiver est si doux que les premiers iris ont fleuri.
L'hiver est si doux que la précocité des plantes l'inquiète sérieusement.
Leur exploitation est dans une situation délicate, ils ont tout misé sur ce Salon.
Sa famille a confiance, elle non. Du moins pas encore.
Elle sait qu'ils lui téléphoneront ce soir.
Ce soir, après qu'elle ait effectué toutes les tâches de la fin de journée.
Les journées sont longues, encore plus quand on se retrouve seul.
Ils seront bientôt de retour, et elle espère que les retrouvailles se feront dans l'allégresse.
Sa Maman sera heureuse de là où elle est...

16 commentaires:

  1. Pensive, elle écoute le temps qui passe
    Bises Eva

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, écouter le temps qui passe peut se faire de différentes façons. Bises Marine

      Supprimer
  2. J'aime les deux textes !!!! la douceur du premier et la réalité du second .......le mien est programmé pour lundi ! Passe un bel après midi Eva ! gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colette. Au plaisir de découvrir ton texte demain (j'ai mal programmé, tant pis). Gros bisous

      Supprimer
  3. J'adore vraiment les choix d'images de LAKEVIO, certainement autant que tes textes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ses choix proposent des images très expressives, qui nous aident bien à trouver des mots.

      Supprimer
  4. Allez, c'est un petit coup de mou, elle va se reprendre et déjà le téléphone sonne, les nouvelles sont bonnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai pensé à une issue heureuse, rassure-toi !

      Supprimer
  5. J'aime tes deux textes aux couleurs si différentes. La vie d'agriculteur n'est plus aussi aisée qu'elle le fut à une époque (je parle du côté financier ici) Quelle tristesse ! Quant au premier, bel instant de vie intime de deux jeunes filles, dans la légèreté et l'insouciance de leur âge et/ou condition.

    RépondreSupprimer
  6. Comme les images de Lakevio nous inspirent des textes très différents.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis très émue par tes deux textes (nous sommes gâtés !). Les mots sont si justes. Tu situes bien les époques. La frivolité sereine du premier et la dureté de la vie d'une exploitation actuellement...
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ton commentaire me fait un immense plaisir.

      Supprimer
  8. Il semble que beaucoup d'agriculteurs misent sur le Salon...pourvu qu'ils ne soient pas déçus...encore;;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont méritants pour la plupart !

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.