samedi 27 février 2016

Les plumes n° 49

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Pour découvrir le texte de chacun, clic sur :
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/

Les mots à inclure dans notre texte : flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

La balade enthousiaste des nuages en liberté
au-dessus de la vaste prairie
nous invite à baguenauder
nous incite à la flânerie.
Dans quelle circonstance
le vol évanescent des libellules 
nous mène vers une errance,
nous sort de notre bulle ?
La gironde alouette a déposé ses oeufs
Le printemps est tout proche
Le délire de l'hiver n'a pas eu lieu
Et ce n'est pas un reproche...
Les bourgeons étaient prisonniers
d'une crainte de froidure
La douceur les a délivrés
en espérant qu'elle perdure...
La neige est devenue paria
à cause du réchauffement climatique
qui inexorablement contraria
les vacances qui tombent à pic
pour les vivre autrement
car je suis totalement contre
les machines à fabriquer intensément
la fausse neige, oui je suis contre !
Je veux rester agrippée
à cette vie de bohème
Je veux pouvoir rencontrer
Tout ceux et tout ce que j'aime
Voir les troupeaux pacager
Ecouter les torrents dégringoler
des sommets enneigés
Entendre les anges chanter
depuis la voûte céleste
Loin de la pollution engrangée
par nos vies sans le moindre zeste
de poésie.
Il faut crier notre envie de poésie.
Voilà qui est fait,
Voilà qui est fait.

18 commentaires:

  1. Et tu fais bien de crier Eva ! Ce n'est pas l'amoureuse de poésie que je suis qui te jettera la première pierre surtout avec un si joli poème qui allie rimes et profondeur... J'aime le message (et comment !^^) autant que la forme, chapeau, c'est une réussite ! J'adhère aussi à la vie de bohème... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aspho ! surtout que la poésie, c'est pas mon truc, mais pour une fois, j'ai tenté... je voulais surtout dire quelques convictions. Bon week end.

      Supprimer
  2. et ces convictions ont trouvé des échos. Bravo !

    RépondreSupprimer
  3. Tu aimes la vie et tu la cries dans cette bien belle poésie

    RépondreSupprimer
  4. Tres beau et engage!
    J'aime particulièrement "Les bourgeons...perdure..."
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Merci ! C'est rare que j'écrive des poèmes...

      Supprimer
  6. Oh! quel très beau poème! D'une fluidité parfaite, les mots s'écoulant tendrement d'eux-même, sans secousse, mais avec une musique au rythme pondéré et harmonieux. J'ai vraiment aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça me fait très plaisir.

      Supprimer
  7. Encore une réussite ... il faut continuer !
    J'adore le mot "baguenauder" qu'utilisait beaucoup ma maman ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ce mot, il avait été choisi dans l'atelier d'écriture à Bougue !

      Supprimer
  8. Tu cries bien, Eva...c'est un cri doux comme un murmure...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, c'est joliment dit, j'aime...

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.