dimanche 24 septembre 2017

Atelier d’écriture chez Bric à Book n° 277






Mon texte :

Il va dire : encore une machine à écrire !
Oui, encore une, mais celle-ci est particulière. Elle était vendue avec ce tapuscrit ! Je n'ai pas résisté. Demain, mon amie Rosa viendra à la maison pour me faire la traduction car elle, elle a fait allemand en première langue et elle se rend souvent dans le pays de ses grands-parents maternels.
Moi, j'ai fait de l'anglais et de l'espagnol.
Il va dire : où vas-tu la mettre celle-ci ? Il n'y a plus de place...
C'est vrai que nous manquons de place, mais celle-ci va remplacer celle que j'ai achetée l'automne dernier et qui ne me plaît plus du tout. J'avais été attirée par sa couleur rose fluo et finalement, une fois au milieu des autres, elle fait tâche. On ne voit plus qu'elle, et ça c'est pas juste car elle est récente, trop récente. Je suis très attachée à mes vieilles machines à écrire.
Il va dire : tu ne l'essayes pas ?
Je ne peux pas l'essayer, bourrique, il y a un texte en cours, tu ne vois pas ? C'est comme un arrêt sur image, une suspension du temps. Si j'enlève cette feuille, ça va tout gâcher. Enfin, on verra bien ce que raconte ce texte. Une fois que je saurai, je déciderai.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.