lundi 14 septembre 2015

Chez Bric à Book - Atelier d’écriture # 187

http://www.bricabook.fr/2015/09/question-de-perspective-atelier-decriture/


Sa photo :


Mon texte :
L'arrière-saison est belle. Fraîche mais ensoleillée. 
Ils décidèrent de prolonger l'impression de vacances en allant voir la mer.
Ils n'étaient pas partis cette année. 
Alors ce dimanche sera un concentré du congé qu'ils auraient pu avoir. 
Ils ne s'approcheront pas trop du rivage. 
Ils regarderont les vagues mourir sur les galets, les voiliers se balancer et les oiseaux tournoyer. Cela suffira à leur bonheur. 

26 commentaires:

  1. Tout ce que j'aime...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. "un concentré" de vacances peut se révéler un "concentré" de bonheur...

    RépondreSupprimer
  3. Un vrai bonheur ! gros bisous Eva !

    RépondreSupprimer
  4. Tremper les pieds, c'est bien aussi!!!

    RépondreSupprimer
  5. c'est beau, c'est doux, et on s'imagine très bien à leur place!

    RépondreSupprimer
  6. Eh oui, la magie des bonheurs simples!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne passons pas à côté des petits bonheurs tout simples...

      Supprimer
  7. C'est ça la mer, juste ça et tout ça.

    RépondreSupprimer
  8. la mer c'est l'évasion de l'esprit.
    L'enfouissement des soucis dans le sable ou sous les galets!
    joli texte!et belle photo
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est plutôt à la montagne que j'enfouis mes soucis, mais un petit moment à la mer, c'est agréable. Bonne semaine à toi aussi.

      Supprimer
  9. La mer a ce pouvoir de faire oublier les difficultés et à se ressourcer en quelques instants. Un changement d'univers qui fait du bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, on se ressource dans un changement de contexte. Mon préféré, c'est à la montagne.

      Supprimer
  10. Se contenter de ce qu'on peut avoir : la recette dubonheur ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, se contenter de ce qu'on a. Merci Leiloona.

      Supprimer
  11. Moi, je ressens de la mélancolie, dans ce texte; et puis pourquoi ne pas risquer un orteil dans l'eau? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'ont pas voulu à cause des galets, et puis ils désiraient juste rester en retrait, profiter autrement.

      Supprimer
  12. Le bonheur, c'est tout simple. Un texte réussi aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On oublie trop souvent que le bonheur peut s'obtenir très simplement.
      Merci Adèle.

      Supprimer

Merci de votre passage. Votre message sera validé par le modérateur.