lundi 29 février 2016

366 jours de Flow # 29/02/16

Dans le n° de fin 2015 du magazine Flow, il y avait en cadeau un calendrier perpétuel qui nous offre chaque jour une citation, un conseil, une idée.

29 février 2016
Esprit libre
"Un roi aussi est un enfant de sa mère..."
Proverbe indien


A méditer !

Challenge Flow 29 # 29 "couleur du jour"




Ce soir, en sortant du travail
et en allant à la piscine.
C'était la dernière du challenge photo de Flow !

Cycle 13, 1165è jour


Bientôt, les moutons arriveront ici...
et comme c'est sur le chemin de mon travail
je les verrai souvent !

Il a pris un autre chemin...


Comment ça commence ? # janvier 2016

Comment ça commence copie

Comment ça commence ?

Non, ce n’est pas une question bizarre mais le nom de ce nouveau rendez-vous : « Comment ça commence ? »  un nouvel atelier d'écriture proposé par Agoaye : 
"Le but du jeu serait d’écrire d’écrire tous ensemble un billet qui commencerait par la même amorce, le même début de phrase pour ensuite partir dans l’inspiration qui vous viendra le plus facilement.
Au début du mois prochain (et de tous les autres mois ensuite, si ça fonctionne), je publierai le billet « Comment ça commence ? » du mois, sur lequel vous retrouverez la phrase de départ et la fameuse petite application InLinkz (que vous connaissez bien maintenant) vous permettant de pouvoir ajouter vos écrits participatifs.
Vous aurez ensuite un mois pour relever le défi, créer, inventer, vous amuser pour enfin partager votre histoire avec nous.
Je pense que la lecture des différents billets commençant tous par la même phrase sera un moment vraiment sympathique !"

La phrase-amorce

Pour ce premier mois d’existence, voici la première phrase par laquelle notre participation devra impérativement commencer :
Lorsqu’elle referma sa valise, elle était persuadée que sa vie allait changer. Ce qu’elle ignorait, c’est qu’on l’observait…

Mon texte : 
Lorsqu'elle referma sa valise, elle était persuadée que sa vie allait changer. Ce qu'elle ignorait, c'est qu'on l'observait...
Elle avait laissé la vitre entrouverte et le rideau se soulevait au gré du vent.
La valise était posée sur le lit et il la distinguait bien.
Il voyait sa mère qui demeurait immobile, pensive,  les bras ballants, la tête légèrement inclinée vers la droite.
Pourquoi avait-elle fait une valise ? Sa valise à elle. Il n'a pas été question de voyage. Et puis les vacances sont encore loin et ils partent toujours ensemble, en famille, après en avoir débattu.
Lorsqu'il est rentré de l'école tout à l'heure, elle lui avait préparé son goûter comme d'habitude.
Elle l'attendait, l'avait embrassé, un peu distraitement lui semble-t-il, oui elle avait l'air un peu fatiguée mais était plutôt de bonne humeur.
Elle ne lui avait posé aucune question sur la journée, et lui avait justement tout plein de choses à lui raconter ; il s'était passé quelque chose d'incroyable à la 2è récré -tu ne vas pas le croire !- répétait-il. Comme elle s'était juste contentée de hocher la tête, son enthousiasme avait baissé d'un cran puis il avait enchaîné sur le repas délicieux de la cantine. Il avait appuyé sur le mot délicieux. Aucune réaction. Il amorça un récit sur le contrôle surprise de fin de journée tout ça parce que Quentin...
Elle l'interrompit, lui disant avec une douceur bizarre qu'elle était désolée de n'avoir pas le temps de l'écouter, lui conseilla de garder ses nouvelles passionnantes pour papa tout à l'heure quand il rentrera, et d'ailleurs, il ne devrait pas tarder, eh oui aujourd'hui il va arriver plus tôt que d'habitude, c'est une surprise, il lui expliquera, et maintenant, il fallait qu'il prenne son goûter pendant qu'elle allait faire des choses pressées.
Elle quitta la cuisine après lui avoir caressé la joue d'un geste machinal.
Maman n'est pas comme d'habitude, pensa-t-il. En attendant papa, je vais goûter et j'irais ensuite au jardin, les devoirs peuvent bien attendre...
Une fois dans le jardin, il n'eut plus envie de jouer. Il fit le tour de la maison en repensant à tout ça. Cette journée était vraiment différente des autres, il avait eu la nette sensation que la routine s'était un peu fissurée. Il donna un coup de pied sur une pomme de pin qui ricocha. Soudain, il s'arrêta, tout près de la fenêtre de la chambre de ses parents. Il avait reconnu le clic clac de la valise qu'on ferme. Il se haussa sur la pointe des pieds et vit sa maman qui posait sa valise sur le lit. Il se sentit devenir tout rouge et s'éloigna tout doucement.
Dans la chambre, sa maman était toujours immobile. Son visage accusait maintenant une grande lassitude et une réelle anxiété. Elle soupira et s'assis sur le lit, posant une main sur cette valise. Qu'avait-elle mis dans la valise ? 2 chemises de nuit, une robe de chambre, des pantoufles, du linge de corps, ses affaires de toilettes et sa robe bleu clair. Et aussi le roman qu'elle avait commencé il y a 3 jours, et puis un petit carnet, deux stylos, le chargeur de son téléphone portable. C'est tout.
Elle soupira et regarda l'heure au réveil posé sur sa table de nuit.
Son mari n'allait pas tarder.
Une fois arrivé, ils appelleront leur fils et lui expliqueront avec douceur que maman allait partir pendant quelques jours à la clinique, non rien de très grave, une petite opération pour lui enlever une vilaine chose dans le corps et après ça, elle ira très bien. Ils iraient tous les deux la voir dès que possible, ils mangeront tous ensemble dans la chambre sur un plateau-repas. Il faudra être sage car à la clinique, il y a plein de gens qui se reposent. Puis la vie reprendrait comme avant.
Comme avant ? Non, cette saleté de maladie allait tout changer, elle le savait, mais il fallait rester forte pour son enfant encore trop jeune pour comprendre.
Elle ignorait que les enfants comprennent même et surtout si on leur cache la vérité.

366 réels à prise rapide # 29/02/2016


29 février - Aujourd'hui jour en trop.



Aujourd'hui fut une journée agréable mais s'il fallait enlever quelque chose, juste une petite chose et non le jour en entier, ça serait mon premier cours de natation. Il n'est jamais trop tard pour apprendre... Et nous voilà 6 adultes, de tous âges, à vouloir apprendre à nager. J'y ai retrouvé une connaissance, ça aide. J'ai eu l'impression d'être le cas le plus désespéré, mais il y en a une qui me talonne de près. Comme je suis quelqu'un de persévérant, je vais y retourner lundi prochain, et ça sera sans doute mieux, enfin  ça ne pourra pas être pire ! Serons-nous encore 6 d'ailleurs ? A suivre...

Découvrez le texte des autres participants :
http://alainx3.blogspot.fr/
http://encentmotscommeenun.blogspot.fr/
http://mynameisor.blogspot.fr/
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/
http://1autrechemin.canalblog.com/
http://prudencepetitpas.blogspot.fr/
http://parcourirlechemin.blogspot.fr/ 
http://lespetitscahiersdemilie.com/
http://ecriturbulente.com/tag/exercices-de-style/
https://hisvelles.wordpress.com/
https://mary2flower.wordpress.com/
https://lajumentverte.wordpress.com/
http://boulgomen100mots.unblog.fr/
http://100motspourledire.blogspot.fr/

Pour tout savoir :  mij2014

Défi 365 jours d’écriture # 60

essais2

défi proposé par le blog de girlkissedbyfire

Sujet du 29 Février : Narration à la seconde personne

- Tu sais, Agathe, je me dis que c'est idiot qu'on s'en fasse pour le Maire. Si ça se trouve, il ne viendra pas. Regarde, tout le monde est arrivé, il n'est pas là. Tu te rappelles l'an dernier, il s'était pointé avant tout le monde. Il a la réputation d'être toujours à l'avance, ce qui n'est pas forcément agréable. S'il avait prévu de venir, il serait déjà là. Détends-toi, je le sens, il ne viendra pas.

Agathe embrassa son frère pour le remercier de ses paroles réconfortantes, et tous deux rejoignirent le reste de l'assemblée.

dimanche 28 février 2016

Cycle 13, 1164è jour


Le printemps pointe le bout de son nez

Challenge Flow 29 # 28 "autoportrait"






Projet 52 - 2016 avec Milie # 09 "gourmandise"


Le panier de fruits bio du jour

Une photo, quelques mots (211è) chez Bric à Book

La photo de Sabine a enclenché un envoi de mail de Manue … un de ses voyages au Népal. Du coup … on part cette fois-ci en Asie du Sud … Bon voyage !

 une photo quelques mots atelier d'écriture en ligne
Les textes de chacun sont ici :

 http://www.bricabook.fr/

© Manue 
 © Manue


Mon texte : 
L'eau est précieuse, ce village en a parfaitement conscience.
Avant les heures les plus chaudes de la journée, les hommes viennent ici, font leur ablution avec lenteur, à la mesure du filet d'eau fraîche. Cet filet d'eau vient de la montagne, cette montagne qui semble si loin ; grâce au labeur d'un groupe de villageois, l'eau arrive au village. Ce fut un progrès très appréciable, miraculeux pour certains. 
L'eau est précieuse, cet homme le sait. Tout en rafraîchissant, il a une pensée de gratitude pour ceux qui lui permettent cet instant béni. 
L'eau est précieuse, ne l'oublions jamais.

366 jours de Flow # 28/02/16

Dans le n° de fin 2015 du magazine Flow, il y avait en cadeau un calendrier perpétuel qui nous offre chaque jour une citation, un conseil, une idée.

28 février 2016
Petits plaisirs
La banane contient des substances euphorisantes comme la tryptophane, l'un des neufs acides animés essentiels pour l'homme, et de la vitamine B6.


Ah ben je comprends que j'ai besoin d'en manger quand j'ai un coup de mou  !

366 réels à prise rapide # 28/02/2016


28 février - Aujourd'hui froid.

Aujourd'hui, il ne fait pas froid ! C'est un dimanche grisailleux avec de brèves et agréables éclaircies. J'en ai profité ce matin pour tailler les arbustes, les rosiers, éliminer les tenaces bambous... Je jardine avec la lune, c'était le bon jour.




Découvrez le texte des autres participants :
http://alainx3.blogspot.fr/
http://encentmotscommeenun.blogspot.fr/
http://mynameisor.blogspot.fr/
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/
http://1autrechemin.canalblog.com/
http://prudencepetitpas.blogspot.fr/
http://parcourirlechemin.blogspot.fr/ 
http://lespetitscahiersdemilie.com/
http://ecriturbulente.com/tag/exercices-de-style/
https://hisvelles.wordpress.com/
https://mary2flower.wordpress.com/
https://lajumentverte.wordpress.com/
http://boulgomen100mots.unblog.fr/
http://100motspourledire.blogspot.fr/

Pour tout savoir :  mij2014

Défi 365 jours d’écriture # 59

essais2

défi proposé par le blog de girlkissedbyfire

28 Février 2016 : Table Ronde



Amélie allait d'un invité à l'autre, s'assurant d'avoir salué chacun, essayait de voir s'il manquait encore quelqu'un. 
Evidemment, Petit Poussin n'était toujours pas là.
Agathe la rejoignit.
Elle glissa à l'oreille de sa mère : notre invité de marque n'est pas là, avec un peu de chance, il ne viendra pas !
- Je suis moins optimiste que moi, lui répondit-elle. Ah, voilà enfin ton frère !
Petit Poussin alla droit vers elles sans prendre le temps de saluer les autres. Il leur faisait des petits signes pour expliquer qu'il revenait de suite.
- Tu as les plans de tables ? demanda Amélie.
- Oui, ne t'inquiète pas maman. 
- Ils sont où ?
- Dans ma tête ! Fais-moi confiance.
- Où as-tu placé le Maire ?
- Tu crois qu'il va vraiment venir ?
- Oui ! où l'as-tu placé ?
- Dans un coin de la table ronde.
Agathe éclata de rire.
- Elle est bien bonne, celle-là !

PPP n° 8 "Pris de vitesse"

Tout va si vite !
Alors "pausons"-nous un petit peu.
Posons nous la question, mais à quelle vitesse a t-il-elle pris-e cette photo ?

C'est donc à un jeu que je vous convie avec ce sujet.

Que vous choisissiez un temps de pose, une durée d'exposition, une vitesse d'obturation rapide ou lent, amusez vous à tendre des petits pièges aux passionnés qui tenteront de la deviner.

Une bonne pratique serait d'indiquer la sensibilité en ISO, l'ouverture du diaphragme et la focale et de désactiver le temps du jeu la publication par Flickr de vos données Exif.

Si cette semaine il s'agit d'un sujet plutôt pour plaire aux passionés de technique, rien ne vous empêche de continuer à philosopher à haute et belle voix autour de la vitesse et ou de la lenteur.
Les photos pour ce sujet sont prises à partir du 1er février et postées entre le lundi 22 Février 12h et le Dimanche 28 Février 23h56 



Compteur de notre vélo d'appartement

Une image, une histoire chez Lakevio

 Pour voir le texte de chacun, clic sur  Lakévio 

 Au début, j'ai cru qu'on allait devoir écrire sur ce dessin.
Comme il me plaisait, je l'ai fait en plus du bon dessin !

Enjolras
 Delphin Enjolras

Mon texte :
Un orage éclata dans l'après-midi, il fallu allumer la lampe. Adélaïde avait délaissé son ouvrage pour lire la gazette reçue la veille. Elle s'attarda longuement sur un nouveau modèle de robe de soirée. La robe ne semblait pas trop compliquée à confectionner. La couleur du dessin ne lui plaisait pas, elle imaginait un autre imprimé qu'elle décrivait à sa cousine qui l'écoutait patiemment tout en continuant à broder. Adélaïde est une jeune fille coquette, trop peut-être au goût de ses parents. Ces derniers ne doutent pas qu'elle trouvera sans peine un bon parti pour sa vie d'adulte. Elle est jolie comme un cœur, d'un tempérament joyeux et pas trop capricieux. Mais il lui reste encore beaucoup à apprendre et surtout son trousseau à terminer !


Et voici la bonne image :

Freedendeld Robin portrait-of-kathy
Rédaction ouverte sur une toile de Robin Freedenfeld 


Mon texte :

Pendant que son époux et leur fils sont au Salon de l'Agriculture, elle est à la ferme, seule, épuisée par les jours précédant leur départ. Elle s'est offert une sieste qui fut trop longue à son goût. Elle tente de sortir de cet état léthargique en sirotant un café serré. 
Ensuite, il lui faudra quitter le douillet peignoir qu'elle a eu à Noël et revêtir le bleu de travail. 
L'hiver est si doux qu'ils peuvent mettre leurs bêtes dans les prés.
L'hiver est si doux que les premiers iris ont fleuri.
L'hiver est si doux que la précocité des plantes l'inquiète sérieusement.
Leur exploitation est dans une situation délicate, ils ont tout misé sur ce Salon.
Sa famille a confiance, elle non. Du moins pas encore.
Elle sait qu'ils lui téléphoneront ce soir.
Ce soir, après qu'elle ait effectué toutes les tâches de la fin de journée.
Les journées sont longues, encore plus quand on se retrouve seul.
Ils seront bientôt de retour, et elle espère que les retrouvailles se feront dans l'allégresse.
Sa Maman sera heureuse de là où elle est...

samedi 27 février 2016

366 jours de Flow # 27/02/16

Dans le n° de fin 2015 du magazine Flow, il y avait en cadeau un calendrier perpétuel qui nous offre chaque jour une citation, un conseil, une idée.

27 février 2016
Douceur de vivre
Versez quelques gouttes de vinaigre dans l'eau du vase et votre bouquet de fleurs restera frais plus longtemps.


Voilà un truc que je ne connaissais pas. A essayer ! Je n'ai pas acheté de fleurs ce matin, ça sera pour samedi prochain, au marché ! Je prends des fleurs à un couple du coin, donc des fleurs locales, et en plus, ce couple est adorable !

366 réels à prise rapide # 27/02/2016


27 février - Aujourd'hui est un slogan publicitaire pour vous vendre.


"Nous fabriquons du sourire"
J'essaye d'en produire le plus possible, je ne les vends pas, je les offre, je les partage, je les échange !


Découvrez le texte des autres participants :
http://alainx3.blogspot.fr/
http://encentmotscommeenun.blogspot.fr/
http://mynameisor.blogspot.fr/
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/
http://1autrechemin.canalblog.com/
http://prudencepetitpas.blogspot.fr/
http://parcourirlechemin.blogspot.fr/ 
http://lespetitscahiersdemilie.com/
http://ecriturbulente.com/tag/exercices-de-style/
https://hisvelles.wordpress.com/
https://mary2flower.wordpress.com/
https://lajumentverte.wordpress.com/
http://boulgomen100mots.unblog.fr/
http://100motspourledire.blogspot.fr/

Pour tout savoir :  mij2014

Projet 52 photos en 2016 chez Bottes Rouges # 9 "détail"



Salade locale, bio, de saison...

Projet 52-2016 - du côté de chez Ma' # semaine 8 "hier"


"Hier",
on faisait des photos
avec ce genre d'appareils...



Challenge Flow 29 # 27 "dans l'assiette"


En entrée, ce midi, de la salade, bio, un peu amère... mais de saison !


Cycle 13, 1163è jour


Triste temps en ce jour de Carnaval dans notre ville.
Nous, nous sommes restés au chaud à la maison...

24 heures photo # 26


ça se passe chez  http://chemindetables.over-blog.com/

Ma sortie Opéra à Bordeaux !






Les plumes n° 49

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Pour découvrir le texte de chacun, clic sur :
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/

Les mots à inclure dans notre texte : flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

La balade enthousiaste des nuages en liberté
au-dessus de la vaste prairie
nous invite à baguenauder
nous incite à la flânerie.
Dans quelle circonstance
le vol évanescent des libellules 
nous mène vers une errance,
nous sort de notre bulle ?
La gironde alouette a déposé ses oeufs
Le printemps est tout proche
Le délire de l'hiver n'a pas eu lieu
Et ce n'est pas un reproche...
Les bourgeons étaient prisonniers
d'une crainte de froidure
La douceur les a délivrés
en espérant qu'elle perdure...
La neige est devenue paria
à cause du réchauffement climatique
qui inexorablement contraria
les vacances qui tombent à pic
pour les vivre autrement
car je suis totalement contre
les machines à fabriquer intensément
la fausse neige, oui je suis contre !
Je veux rester agrippée
à cette vie de bohème
Je veux pouvoir rencontrer
Tout ceux et tout ce que j'aime
Voir les troupeaux pacager
Ecouter les torrents dégringoler
des sommets enneigés
Entendre les anges chanter
depuis la voûte céleste
Loin de la pollution engrangée
par nos vies sans le moindre zeste
de poésie.
Il faut crier notre envie de poésie.
Voilà qui est fait,
Voilà qui est fait.

Défi 365 jours d’écriture # 58

essais2

défi proposé par le blog de girlkissedbyfire

Sujet du 27 Février : Voyage en train

- Ah ! ces jeunes, toujours au téléphone !
Agathe se retourna et découvrit sa Tante Chloé qui la regardait malicieusement.
Elles s'embrassèrent tendrement.
- Je viens juste d'arriver, raconta Chloé. Le voyage est court pour venir jusqu'ici mais le train s'est arrêté 3 fois, ça n'en finissait pas. Enfin, ce n'est pas grave, je suis arrivée à temps !

vendredi 26 février 2016

366 réels à prise rapide # 26/02/2016

 

 26 février - Aujourd'hui machines.


Aujourd'hui, la machine à laver le linge a beaucoup tourné car en début de semaine, j'ai laissé le tas de linge s'accumuler... il y avait les valises des enfants rentrés de vacances... 

Découvrez le texte des autres participants :
http://alainx3.blogspot.fr/
http://encentmotscommeenun.blogspot.fr/
http://mynameisor.blogspot.fr/
https://leslecturesdasphodele.wordpress.com/
http://1autrechemin.canalblog.com/
http://prudencepetitpas.blogspot.fr/
http://parcourirlechemin.blogspot.fr/ 
http://lespetitscahiersdemilie.com/
http://ecriturbulente.com/tag/exercices-de-style/
https://hisvelles.wordpress.com/
https://mary2flower.wordpress.com/
https://lajumentverte.wordpress.com/
http://boulgomen100mots.unblog.fr/
http://100motspourledire.blogspot.fr/

Pour tout savoir :  mij2014

Cycle 13, 1162è jour


Au pied d'un arbre du Parc...
en sortant du travail
cet après-midi.